Skip to content Skip to footer

Quelle consommation de vin aujourd’hui en France ?

Entre gastronomie littérature, luxe et vin, l’art de vivre à la française fascine depuis des décennies. Le monde de la viticulture demeure un des piliers de notre culture. C’est environ 600 ans av. J.-C. qu’apparaissaient les premières vignes et aujourd’hui le vignoble français produit 3 240 vins différents sur 80 départements et 16 grandes régions viticoles. Malgré ce rayonnement du vin français dans le monde, la consommation de vin aujourd’hui en France a baissé ces 20 dernières années. Divisée par trois en 50 ans et passant de 100 litres par habitant chaque année à 40 litres de nos jours. 

Une baisse de la consommation certes, mais au bénéfice de la qualité  !

En effet, les méthodes d’élaboration du vin ont beaucoup évolué en 50 ans. Aujourd’hui, viticulteurs et acheteurs sont plus soucieux de l’environnement. La culture intensive, le rendement à tout prix n’est plus au centre des préoccupations. La plupart des viticulteurs font moins de rendements et laissent souffler la vigne. Moins il y aura de grappes sur la vigne, mieux le raisin pourra s’épanouir et il gagnera en qualité. Chez les canons, nous travaillons en harmonie avec la nature, pour produire du vin de qualité. Le respect de notre environnement ; du vivant ; du travail bien fait ; sont des principes qui nous ont été transmis dès notre plus jeune âge.

Ce sont également les mentalités et les habitudes de consommation qui ont évolué. L’époque du vin à table, midi et soir est révolue. Aujourd’hui, les Français boivent davantage de bière et d’alcool fort qu’auparavant, mais pas tous les jours. Le vin et la bière sont au coude-à-coude. Selon SOWINE, 51 % des Français préfèrent consommer de la bière contre 49 % pour le vin, la différence est faible, mais a changé de cap en 1 an, en 2021 le vin était la boisson la plus bue par les Français. L’époque du vin à chaque repas correspond surtout à la génération de nos parents ou de nos grands-parents.

" Chez les canons, nous travaillons en harmonie avec la nature, pour produire du vin de qualité"

Heureusement, le vent tourne et la consommation de vin en France repart !

La vente de vin, spiritueux et champagne a augmenté de 15 % en 2021. En premier lieu, les conditions sanitaires liées au Covid-19 étaient tenues responsables de cet important ralentissement, mais depuis l’assouplissement des règles les ventes repartent de plus belle. En second lieu, les taxes Trump avaient elles aussi porté préjudice au marché américain et l’export en souffrait. Toutefois, les nouvelles sont bonnes pour le marché américain, les taxes douanières sont suspendues ! Le volume des vins français et italien exporté a déjà progressé de 16 % depuis 2021. 

Une fréquence de consommation de vin différente.

D’ailleurs, la fréquence de consommation de vin en France a également beaucoup changé, on boit moins, mais mieux. Dorénavant, les Français se considèrent comme buveurs occasionnels, le vin est destiné aux occasions spéciales, c’est un produit culturel. En 1980, un Français sur deux buvait du vin tous les jours à table. Les moins de 35 ans boivent deux fois moins de vin que les 50-64 ans à leur époque. En revanche, l’image du vin s’est transformée, un nouveau type de consommateur voit le jour.

Récemment, le vin est devenu festif, moderne et branché. Le grand-père buvant son verre de vin rouge à table tous les midis n’est plus qu’une image d’Épinal qui a été remplacée par le jeune consommateur, urbain et passionné, voulant découvrir et partager ses connaissances en la matière. Ce nouveau profil est à l’affût de nouveaux vins, et est attentif au marketing du produit. Il est en général séduit par le packaging ludique et simple des étiquettes.

Un des facteurs de cette baisse de consommation est législatif

Les publicités contre l’abus d’alcool et les répressions sur les routes poussent les gens à limiter leur consommation de vin. Et c’est une bonne chose  ! Le nombre d’accidents mortels impliquant au moins un conducteur à alcoolémie positive a baissé de 44 % entre 1995 et 2013 ! C’est également la loi Evin qui limite les publicités liées à la promotion des vins (notamment dans le sport) qui a contribué à cette baisse. 

Enfin, on pourrait croire que l’augmentation des prix du vin a un impact sur la baisse de la consommation de vin en France. Certes, les gens achètent moins de vin qu’il y a 15 ans, mais ce n’est pas pour autant que le marché engendre moins de bénéfice. La demande est en adéquation avec cette évolution. En somme, les Français achètent moins, mais ils veulent de la qualité et sont prêts à payer plus cher pour boire mieux.

Dernièrement, la forte hausse des matières premières ne va pas faciliter le travail des viticulteurs. Les tensions sur le marché du verre rendent le prix de la bouteille plus cher, car il est plus compliqué et coûteux de se faire approvisionner. Face à ce problème, les viticulteurs risquent d’être obligés d’augmenter leurs prix.

Que consomment les Français par rapport au marché mondial du vin ?

La France deuxième pays consommateurs avec
0
millions d'hectolitres par an.

La France demeure le premier pays producteur de vin dans le monde, mais n’est désormais plus le premier consommateur. Les États-Unis prennent les devants avec 33,1 millions d’hectolitres, suivis par la France avec 24,2 millions d’hectolitres puis de l’Italie et ses 24,2 millions d’hectolitres consommés.

Alors, que boivent les Français aujourd’hui ?

Les Français sont de plus en plus soucieux de ce qu’ils achètent. Provenance, composition, impact environnemental, ces éléments sont les clés lors de la décision d’achat. Les consommateurs de vin sont de plus en plus curieux aussi, ils s’intéressent à ce qu’ils achètent, et veulent en savoir plus sur la conception du vin. Il y a beaucoup plus de participants aux manifestations autour du vin, comme les portes ouvertes des domaines viticoles, salons… 47 % des Français se considèrent comme « éclairés en vin » aujourd’hui. 

En France, c’est la qualité et l’environnement qui priment. Les acheteurs sont d’ailleurs susceptibles de payer plus cher si le vin a une certification environnementale. Depuis 10 ans, la consommation de vin BIO a triplé en France. Les achats en ligne se sont fait une belle place sur le marché : pour les moins de 35 ans, acheter en ligne est un acte totalement banalisé. 41 % des acheteurs de vins achètent en ligne. En outre, cela permet un large choix de bouteilles pour les amateurs. En ce qui concerne le contenant, la majeure partie préfère le vin en bouteille plutôt qu’en BIB. Une personne sur quatre favorisera le cubi et une sur trois la caisse.

Le vin français plaît toujours autant !

La France est le pays le mieux représenté dans les rayons vins du monde entier. Avant de favoriser la région, les consommateurs français s’intéressent au cépage. La tendance se dirige vers les cépages blancs. Et le grand gagnant du type de vin préféré par les Français est le chardonnay. Au domaine, une de nos cuvées phares : « Roche » est 100 % Chardonnay. Ce crémant de Loire surprenant de générosité, avec son côté pâtissier et fruits mûrs est particulièrement apprécié par nos clients. 

En ce qui concerne les régions viticoles, trois se détachent des autres en termes de ventes : le Bordeaux, le Bourgogne et le Champagne. D’après le sondage du Figaro Vin, la plupart des consommateurs restent généralement dans leurs zones de confort et ne choisissent que ce qu’ils ont déjà goûté et apprécié. À la montée des « consommateurs éclairés », paradoxalement, beaucoup d’interrogés déplorent leur manque de connaissances sur le vin. Mais le monde du vin attire, beaucoup de personnes aimeraient en savoir davantage et même posséder leur propre domaine viticole un jour !

Rouge, blanc ou rosé quelle est la couleur préférée ?

C’est le rouge qui emporte la course puis le rosé et finalement le blanc. En France, les cépages rouges sont largement plus représentés que les blancs. Les gens sont à la recherche de vins légers portés sur le fruit et faciles à boire. Le canon rouge « paradis » résume parfaitement cette demande. Nous souhaitions mettre en avant le fruit du cabernet franc. Pour cela nous avons choisi la macération pré-fermentaire, à froid, d’une semaine pour préserver la fraîcheur du fruit en commençant l’extraction aromatique sans alcool. Le Paradis est un vin fruité et généreux, il est le reflet d’un vin rouge d’Anjou racé et franc.

Femmes ou hommes qui consomment le plus ?

Pour commencer, ils ne consomment pas de la même manière. Les hommes boivent plus de vin que les femmes, mais de manière régulière. Les femmes auraient davantage tendance à consommer de manière ponctuelle. En revanche, la théorie du sucré pour les femmes n’existe pas. D’après certaines études, l’inverse serait peut-être plus représentatif de la réalité.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Recevez les dernières actus

S'abonner à notre newsletter